Radio Gazelle, Marseille 98 fm

 Gazelle Info

Marseille : le préfet refuse l’asile pour Ibrahima, le jeune lycéen guinéen

Marseille : le préfet refuse l’asile pour Ibrahima, le jeune lycéen guinéen
mars 17
17:34 2017

Arrivé en France via l’Italie, le Guinéen de 19 ans avait déjà commencé à construire son futur. Le jeune homme a été amené à l’aéroport de Nice. Il a refusé de monter dans l’avion pour l’Italie.

Ici en France, en à peine deux mois, Ibrahima Kaba s’est créé sa place. « Il dormait dans un foyer d’urgence et allait au lycée. Il préparait son futur », évoque Sarah de Morans, assistante sociale au lycée Saint-Éxupéry (15e) où le jeune homme était scolarisé. Arrêté le 22 février par la police, détenu depuis dans le centre de rétention administrative du Canet, Ibrahima a été conduit mardi 14 mars à l’aéroport de Nice, afin d’être mis dans un avion direction l’Italie.

« Dès que l’on a été prévenu qu’il avait quitté le centre, on s’est précipité à l’aéroport de Marignane », raconte Sarah de Morans. Des membres du Réseau éducation sans frontières sont présents aux côtés du personnel du lycée. Cette course contre la montre s’arrête lorsqu’ils remarquent qu’aucun vol pour Rome n’est affiché. Pourtant, Ibrahima n’est plus dans le centre.

« Il a été emmené à l’aéroport de Nice, poursuit-elle, mais il a refusé de monter dans l’avion. » Il se trouve actuellement dans la ville, en rétention. Les autorités ont agi vite. « Cela ne m’étonne pas, elles savaient qu’on était mobilisé, on nous a coupé l’herbe sous le pied », remarque Sarah de Morans. Tout le lycée Saint-Éxupéry est en émoi.

Un cahier « pour ne pas prendre de retard »

« Il a eu un parcours très difficile. C’est un élève exemplaire. On y est très attaché », témoigne Helène Ohresser, professeure. Lundi, le personnel s’était réuni devant la préfecture pour demander sa régularisation.« Le préfet a refusé d’annuler l’application de l’accord de Dublin », explique Sarah de Morans. Un refus motivé, entre autres, par la crainte de l’arrivée de migrants déboutés de leur demande d’asile en Allemagne *. « Ibrahima subit le contexte politique actuel », déplore-t-elle. Orphelin, le jeune homme avait quitté la Guinée pour la France. « Il n’a pas choisi de se faire prendre ses empreintes en Italie », relève-t-elle. Hier soir, sourit-elle tristement, Ibrahima avait demandé un cahier. Il s’inquiétait du retard qu’il prenait au lycée.

Anaïs Robert

Partage

Articles connexes

mars 2017
L M M J V S D
« Fév   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031